27
Nov
09

De l’importance du contraste.

nuage d’aluminium
immeuble de béton
dessinent un cadre
une fenêtre pour une bande
de coucher de soleil
braises
ou de lever de soleil
incisif comme une lame
de rasoir l’automne
scalpe la routine
texture sanguine
la bruine caresse la chaleur
du corps douché par la lumière
l’âme s’étonne de ce pouls
de ce son de ce souffle sort
hors du cadre distend déplie
ce plan sans horizon
en espace à trois dimensions
et le temps ce chemin
ne cesse de parcourir de courir
au travers de courir vers
quel enfer que ce paradis!
quel paradis que cet enfer!

Publicités


oldies

petites cases